Qui suis-je ?

IMG_7131B.jpg

Passionnée par les chevaux depuis mon enfance, j’ai réussi à convaincre mes parents (après un harcèlement en règle) de m’inscrire au poney club à l’âge de 8 ans. Le parcours classique de la cavalière en centre équestre: shetlands, double poney, chevaux, passages des galops, stages et quelques concours de CSO ... Durant ces années j’ai apprécié prendre soins des chevaux peut être même plus que de les monter ! Et surtout une furieuse envie de me professionnaliser se développe : ça sera l’élevage du cheval.

 

Me voilà partie pour 4 années d’études en BEPA puis Bac Pro « élevage du cheval », j’y ai découvert auprès de professionnels merveilleux, une autre approche du cheval : celle d’un acteur dans la vie du cheval. Pendant cette période j’ai un peu abandonné le côté équitation, ne montant plus que des poulains au débourrage chez mes maîtres de stages éleveurs.

C’est aussi pendant cette période que je tombe sous le charme des Haflingers grâce à des éleveurs passionnés : Jean-Claude et Maryvonne Le Bizec.

Cependant la réalité me rattrape n’étant pas du tout issue du milieu du cheval il m’est difficile de créer mon propre élevage, la raison l’emporte donc et je poursuis mes études supérieures dans la comptabilité et la gestion d’entreprise agricole, puis rentre sur le marché du travail.

Avec mes premiers salaires j’achète mon compagnon Skurf Nazir, Haflinger bien sûr, alors âgé de 2 ans. On apprend à se connaître, après 1 an le débourrage commence et les galères de selles aussi ! Et oui mon petit blond est difficile à seller : épaules larges, peu de garrot, dos plat, bref rien ne lui va ! Je me renseigne, je m’informe, j’expérimente, c’est aussi à cette occasion que je découvre le saddle fitting, forcément le sujet me passionne.

Coté professionnel j’accumule les expériences, certes enrichissantes, mais les chevaux continuent de me trotter dans la tête, d’autant que j’ai toujours gardé un pied dans le milieu du cheval, allant aux concours d’élevage et m’intéressant fortement au matériel. Mes amis me demandent régulièrement des conseils… Et si j’en faisais mon métier ?

 

Après plusieurs mois de réflexion, c’est décidé je serai saddle fitter ! Mais il me faut une formation technique, je la trouve auprès de Glenn Hasker maitre sellier anglais, installé dans le Limousin depuis plus de 10 ans. Glenn est LA référence en la matière : 30 ans d’expérience, des milliers de chevaux sellés et surtout une source intarissable de connaissances, qu’il partage volontiers avec ses élèves.

 

L’aventure commence  …